Des cadeaux, des frissons ... et un Abricot 🍑

Bienvenue dans notre club ...

La fin du confinement n’est pas pour maintenant, mais patience ! Nous avons encore quelques well-being tips à vous partager pour que vous gardiez un trop bon mood !

  1. DĂ©couvrez le Self-Care Love Club d’Abricot 

Chez Abricot, on pense Ă  vous durant le confinement et on s’est donnĂ© pour mission de vous chouchouter jusqu’au bout avec le Self-Care Love Club ! 

Le Self-Care Love Club, c’est un ensemble de partenariats avec des chouettes marques trop mignonnes pour maintenir votre moral au beau fixe, aussi haut que le soleil. Les petits chanceux de nos tirages au sort seront couverts de cadeaux ! Alors soyez attentifs, checkez notre compte Instagram et prĂ©parez votre liste de potos Ă  taguer ! 

L'InstAbricot

Au programme, des partenariats avec : 

  • Claps Paris qui fait de magnifiques petits bijoux “claps” Ă  accrocher partout

  • OLY Be, des cours en ligne & en live pour transpirer et vous relaxer depuis votre salon

  • Lundi au soleil et ses vĂȘtements brodĂ©s qui sentent l’étĂ© Ă  plein nez

  • Self Love Project pour apprendre Ă  vous aimer et savoir ce que vous voulez 

  • Kube, la box littĂ©raire personnalisĂ©e qui va vous faire voyager

Elle est pas belle la vie ? 

En attendant, voici nos petites promos, offertes par Abricot : 

  • Du beau et du confort avec Studio Jonesie, -20% de rĂ©duc’ avec le code ABRICOT

  • S’évader avec Kube, -5% de rĂ©duc’ avec le code abricotco5

  • Relax badass avec OLY Be, -5€ sur le Pack DĂ©marrage de 3 cours qui passe donc Ă  20€ au lieu de 25€ (soit moins de 7€ par cours) avec le code OB-ABRICOT

  • Apprendre Ă  s’aimer et se laisser aimer avec -20% sur les Love Bootcamp du Self Love Project

  1. Lisez et frissonnez d’excitation, Ă  dĂ©faut de pouvoir frissonner pour de vrai 

Juliette est en confinement et travaille de chez elle. Depuis quelques temps, elle s’ennuie ferme. AprĂšs avoir rangĂ© son appartement, cuisinĂ© de bons petits plats, lu 342 livres et matĂ© d’innombrables sĂ©ries, la dĂ©prime la gagne. C’est alors que son tĂ©lĂ©phone vibre. Un message d’Abricot sur Messenger lui prĂ©sente le profil de S. IntriguĂ©e, elle l’ouvre et


Pour connaĂźtre la suite, c’est sur le blog d’Abricot. Toutes les deux semaines, un Ă©pisode de mini-sĂ©rie paraĂźtra, alors soyez attentifs ! 

  1. Un tĂ©moignage intĂ©ressant sur le couple et le confinement : Claire, 29 ans.

“Avec mon copain, nous n’avions jamais vĂ©cu ensemble auparavant. Étant dans une relation Ă  distance depuis un an, nous faisions rĂ©guliĂšrement du tĂ©lĂ©travail chez l’un ou chez l’autre pour une durĂ©e d’une semaine ou deux. Nous avions pour projet de se rejoindre et d’emmĂ©nager ensemble par la suite. Le confinement faisait donc bonne figure de test quant Ă  l’avenir !

Toutefois, le dĂ©but du confinement Ă©tait dĂ©jĂ  tendu. Nous nous Ă©tions disputĂ©s pendant le week-end prĂ©cĂ©dent et je pense que nous tentions le tout pour le tout en nous confinant ensemble. Une Ă©niĂšme dispute a signĂ© la fin de la relation environ deux semaines aprĂšs. J’étais dĂ©vastĂ©e et j’avais le cƓur en miettes. Au dĂ©part j’avais prĂ©vu de rester que quelques jours, jusqu’au week-end (ce qu’il m’avait proposĂ©), le temps de reprendre mes esprits. Puis j’ai rĂ©alisĂ© que les choses se passaient plutĂŽt bien entre nous et que la tension Ă©tait retombĂ©e. Je savais qu’en rentrant Ă  Paris, seule dans mon 30 mĂštres carrĂ©, ça allait ĂȘtre trĂšs dur. 

Naturellement, de fil en aiguille, on est restĂ© confinĂ©s ensemble. Nous profitons donc de la prĂ©sence de l’un de l’autre, nous continuons Ă  partager nos repas et faire des activitĂ©s ensemble - tout en faisant notre deuil de la relation. Nous sommes conscients qu’elle n’a pas d’avenir et que cela ne fonctionnera pas sur le long terme, mais on tire quand mĂȘme les bĂ©nĂ©fices d’ĂȘtre Ă  deux en cette pĂ©riode anxiogĂšne. Ça nous a appris que les relations humaines sont complexes. Ce n’est jamais blanc ou noir. Ce qui peut paraĂźtre absurde de l’extĂ©rieur est parfois la bonne solution Ă  l’intĂ©rieur. Je pense aussi que c’est la premiĂšre fois que je parle autant d’une rupture avec l’ex en question. D’habitude, je ne veux plus en entendre parler et j’en tire mes propres conclusions en me demandant pendant des semaines ce qui n’a pas marchĂ©. Dans ce cas prĂ©cis, la remise en question est plus simple. L’autre vous exprime ses ressentis, et cela vous Ă©vite de rĂ©pĂ©ter potentiellement les mĂȘmes erreurs lors votre prochaine relation.”

Antoine a adorĂ© le film Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick, avec Tom Cruise et Nicole Kidman : "Une Ɠuvre empreinte de fantasmes et de rĂȘves, oĂč les manifestations du dĂ©sir sont omniprĂ©sentes, et qui prend la forme d’une radiographie d’un couple Ă  un instant « T » de son histoire”.

ClĂ©mence recommande la mini sĂ©rie MINUIT sur Instagram “sur les comptes de Roman Frayssinet, Anas Hassouna et Oussama Fares sur trois potes confinĂ©s ensemble et leurs conversations absurdes de minuit. Mon shoot quotidien de rigolade !”

Safiy a kiffĂ© le film In Time de Justin Timberlake, avec Cillian Murphy et Amanda Seyfried, “Bienvenue dans un monde oĂč le temps a remplacĂ© l'argent. GĂ©nĂ©tiquement modifiĂ©s, les Hommes ne vieillissent plus aprĂšs 25 ans”.

Momo nous parle du livre Signes intĂ©rieurs de richesse de Rachel Vanier. L'histoire d'Anita, cĂ©libataire et " cheffe de projets " qui gagne Ă  peine de quoi payer le loyer de son studio-cagibi et ses pĂątes au beurre. Jusqu'au jour oĂč tout bascule : c'est dĂ©cidĂ©, elle va devenir riche, trĂšs riche ! Une comĂ©die tendre et dĂ©capante qui interroge notre rapport Ă  la richesse et au dĂ©sir dans une sociĂ©tĂ© en perte de sens.

InĂšs vous conseille l'auteure Belinda Bornsmith : “J'ai lu et adorĂ© tous ses livres ! Mais celui qui m'a le plus marquĂ© est La ConfrĂ©rie des Ombres ! Une vĂ©ritable petite pĂ©pite”.

Jean-David, grand fan de SF, vous recommande la sĂ©rie Star Trek Picard “Pour tous les nostalgiques de ST, cette sĂ©rie est une bonne maniĂšre de se replonger dans l’univers de la saga mythique”.

Cette semaine, Hanna nous partage un documentaire sur Brut au sujet d’une maladie mĂ©connue : la neurofibromatose. “Le tĂ©moignage de Guilhem, un utilisateur d’Abricot m’a fait rĂ©flĂ©chir. On se plaint souvent de nos petits dĂ©fauts, nez trop grand, vergetures, ventre flasque, sans penser que des personnes subissent le regard difficile et le jugement des autres au quotidien”. 

Ce mois-ci, c’est au tour d’Inùs d’y passer !

InĂšs est en Ă©cole de communication. Elle nous a rejoint au dĂ©but de l’annĂ©e pour nous aider Ă  rĂ©diger des textes sympas et dĂ©couvrir les joies du matchmaking ! Elle adore lire, Ă©crire et passer du temps avec ses proches. Mais c’est aussi une gameuse hors pair et aprĂšs sa bibliothĂšque, la console est son deuxiĂšme bĂ©bĂ© : World of Warcraft, Assassin’s Creed ou The Witcher n’ont aucun secret pour elle.

Deux petites confidences sur InĂšs :  elle rĂȘve de faire un road-trip en Ecosse et elle a peur de 
 E.T. 

Voilà, c’est tout pour cette semaine ! Bisous et prenez bien soin de vous !